Twitter Facebook Youtube
Mission d’appui de la Banque Mondiale à la mise en œuvre du Projet ECOWAS-REAP et du Projet BEST.

Mission d’appui de la Banque Mondiale à la mise en œuvre du Projet Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO (ECOWAS-REAP) et du Projet Régional d’Accès à l’Electricité et de Technologie de Stockage d’Energie par Batteries (BEST).

Une mission d’appui de la Banque mondiale séjourne du 07 au 15 Octobre 2022 à Abuja au Nigéria. Elle vient en appui à la mise en oeuvre du Projet Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO (ECOWAS-REAP) et du Projet Régional d’Accès à l’Electricité et de Technologie de Stockage  d’Energie par Batteries  (BEST), tous deux, mis en œuvre par la Direction de l’Energie et des Mines du Département Infrastructure, Energie et Digitalisation de la Commission de la CEDEAO.

L’objectif général de la mission est de faire une évaluation de l’état d’avancement des activités avec l’Unité Régionale de Coordination (URC) basée à Abuja et les Unités nationales de mise en œuvre (UMOP) basées dans les Etats membres concernés par ces deux projets.

 

Au cours de cette mission d’appui, il sera également discuté des progrès, des  difficultés, de même que les actions et moyens nécessaires pour renforcer les capacités de l’URC et des UMOP  afin d’accélérer la mise en œuvre des 2 projets. La mission s’inspirera également du récent exercice approfondi organisé par le Département de l’Intégration Régionale de la Banque Mondiale et assurera le suivi des actions liées aux deux projets. Ainsi, la mission comprendra des ateliers techniques et des réunions spécifiques de revue sur la passation des marchés, la gestion financière et les sauvegardes environnementales.

 

Concernant le Projet régional d’accès à l’électricité de la CEDEAO (ECOWAS-REAP), la mission abordera spécifiquement les questions liées à l’exécution des contrats de conception, de fourniture et d’installation d’infrastructures de distribution électrique ;  l’indemnisation des personnes affectées par le projet ; le suivi des objectifs de décaissement ; de l’état d’avancement du plan d’actions de la dernière mission d’appui à la mise en œuvre et le suivi des indicateurs du cadre de résultats du projet.

 

Quant au Projet Régional d’Accès à l’Electricité et de Technologie de Stockage d’Energie par Batteries (BEST), la mission mettra un point d’honneur sur les progrès et des défis à relever pour respecter les engagements des accords de financement ; le  niveau de préparation de l’étude de faisabilité de la composante accès à électricité ; du processus d’appel d’offres pour le recrutement des ingénieurs conseils et des entreprises de travaux ; de la réalisation des études  d’impact environnemental et social (EIES) et des Plans d’action de réinstallation (PAR) ainsi que des budgets à allouer au dédommagement des populations affectées.

 

Les travaux de cette mission d’appui ont été officiellement lancés ce lundi 10 Octobre 2022 dans les locaux de la CEDEAO à Niger House à Abuja par M. Bayaornibè DABIRE, Directeur de l’Energie et des Mines, représentant le Commissaire Sédiko DOUKA en charge du Département  Infrastructure, Energie et Digitalisation de la Commission de la CEDEAO, en présence des membres de la délégation de la Banque Mondiale, des membres de l’Unité Régionale de Coordination (URC) et les Coordonnateurs des Unités nationales de mise en œuvre (UMOP) basées dans les Etats membres concernés par ces deux projets. Prennent également part aux travaux, les experts de la Direction de l’Energie et des Mines, de la Direction des Dons et Rapport financier et de la Division Passation des marchés de la Commission de la CEDEAO.

 

La mission d’appui de la Banque Mondiale est conduite en présentiel par Pedro Sanchez (Spécialiste en Chef en Energie et Chargé de projet) et Massan Elise Akitani (Spécialiste Principale en Energie, co-Chargée de Projet) avec la participation de Adebayo Adeniyi (Spécialiste Principal en Passation des Marchés), Arigu Yusufu Kudu (Spécialiste en Gestion Financière, AFCW2) et Joël Olukayode Ogboye (Spécialiste en Gestion Financière). D’autres membres de cette mission participent par visioconférence.

 

Pour rappel, le Projet Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO (ECOWAS-REAP) et le Projet Régional d’Accès à l’Electricité et Technologie de Stockage d’Energie par Batteries (BEST) ont tous deux pour objectif de permettre l’accès des populations à une électricité de qualité.

 

Le projet ECOWAS-REAP (Phase 1), d’un montant de 225 millions de $US concerne la Gambie, la Guinée Bissau et le Mali. Il vise à favoriser l’accès à l’électricité à 2,5 millions de personnes dans ces trois pays et permettra l’électrification de 298 localités en Gambie, 66 localités en Guinée Bissau, 214 localités au Mali ainsi que 152 000 nouvelles connexions dans ces trois pays. Le projet finance l’expansion des réseaux moyenne (MT) et basse tension (BT) à partir des sous-stations haute tension de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG) et de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) pour transformer leurs secteurs électriques.

 

Le projet BEST (Phase 2), d’un montant 465 millions $US concerne la Côte d’Ivoire, le Niger, le Mali, le Sénégal et la Mauritanie. Il  finance l’expansion des réseaux MT et BT au Niger, au Sénégal et en Mauritanie et permettra également d’améliorer la stabilité du réseau électrique par l’installation de batteries de stockage d’énergie (BESS) dans des postes HT en Côte d’Ivoire, au Mali et au Niger.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram