Twitter Facebook Youtube
Lancement de la finale hackerlab 2022 : la jeunesse CEDEAO engagée contre les cybermenaces

La Commission de la CEDEAO à travers le projet OCWAR-C financé par l’Union Européenne, en collaboration avec l’équipe de réponse aux incidents de sécurité informatique au Bénin (bjCSIRT) de l’Agence des Systèmes d’Information (ASIN), a procédé ce lundi 10 octobre 2022 à Cotonou, au Benin, au lancement officiel de la Finale du concours HACKERLAB 2022 de la CEDEAO avec pour thème «Jeunesse CEDEAO Engagée Contre les Cybermenaces».

Cette compétition régionale de cybersécurité Hackerlab de la CEDEAO a pour objectif principal d’identifier les talents et de soutenir les jeunes dans le domaine de la technologie, afin de créer une main-d’œuvre cybernétique stable dans la région. La première partie de cette compétition s’est faite en ligne durant tout le mois d’août et a permis de sélectionner la meilleure équipe au niveau de chaque Etat Membre. Cette phase finale régionale regroupe donc onze (11) pays finalistes de la CEDEAO et la Mauritanie.

Chaque équipe composée de talentueux jeunes hommes et jeunes femmes, sera invitée à relever plusieurs défis dans le domaine de la cybersécurité. Ainsi, du 10 au 12 octobre 2022, plus d’une quarantaine de participants s’affronteront pendant 48 heures de compétition non-stop. La cérémonie d’ouverture qui a précédé le lancement de la compétition a été marquée par deux (2) allocutions. Le représentant du Directeur Général de l’ASIN, le premier à prendre la parole, a indiqué que la cybersécurité est un domaine crucial pour l’économie numérique et a encouragé les participants à montrer leur savoir-faire pour résoudre les problèmes liés au système d’information.

Ensuite, l’Ambassadeur Amadou Diongue, Représentant Résident de la CEDEAO au Bénin, au nom du président de la Commission de la CEDEAO, S.E Dr Omar Alieu Touray a indiqué que pendant que l’internet est en train de transformer les processus dans tous les secteurs d’activités, de favoriser l’innovation et le développement, nous assistons aussi parallèlement à l’augmentation des activités cyber très néfastes. De ce fait, le hackerlab régional doit être considéré comme une avenue passionnante et collaborative pour identifier et reconnaître les talents et soutenir les jeunes technophiles en herbe dans la région afin de jeter les bases de la constitution d’une main-d’œuvre en cybersécurité.

Avant de lancer la compétition, Il a souhaité une bonne chance aux participants en leur indiquant l’importance de cette compétition Hackerlab qui marque la volonté de la CEDEAO à lutter efficacement contre les cybermenaces.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram